Le Grand-Prix d’Australie officiellement annulé

Depuis le début de semaine, l’atmosphère était étrange à Melbourne. La désormais pandémie de Coronavirus s’est invitée dans les conversations aussi vite que la maladie se répand à travers le monde. Dès mercredi, traditionnelle journée d’installation, l’apparition de cas suspects chez Haas et McLaren a éclipsé la bonne humeur qui règne habituellement dans les allées de l’Albert Park.

De retour dans le paddock jeudi, les interviews TV avaient été annulées, tandis que des périmètres de sécurité étaient installés autour des pilotes et des responsables d’écurie, qui refusaient poliment selfies, autographes, et toute autre forme de contact rapproché.

Et puis la nouvelle du dépistage positif chez McLaren est tombée à 22h. Woking et son directeur général Zak Brown ont fait preuve de courage et de fermeté en décidant immédiatement de se retirer de l’épreuve d’ouverture de la saison 2020.

On aurait aimé retrouver de telles qualités au sein des instances dirigeantes de la F1, de la FIA, et des autorités australiennes. Il faudra finalement attendre plus d’une demi journée pour avoir la confirmation que le premier GP de la saison était annulé.

On a cru, naïvement, qu’une telle décision allait être prise dans la foulée du communiqué McLaren. Les teams principals des autres écuries se sont réunis rapidement, les officiels de l’état du Victoria et le promoteur ont échangé avec la F1 et la FIA. De paroles en palabres, on s’est retrouvé au cœur de la nuit avec des informations contradictoires et le plus grand flou artistique, symbole d’une gestion de crise qui a frisé l’amateurisme.

La décision semblait pourtant évidente sur le papier, non seulement au vu des risques sanitaires mais aussi car Ross Brawn, directeur sportif de la F1, avait déclaré en amont de la campagne que la présence des 10 teams était requise pour qu’une épreuve compte dans le cadre du championnat du monde.

On peut toutefois quelque peu nuancer notre jugement et comprendre qu’une telle annulation, si près de l’événement, entraîne un véritable casse-tête juridique et légal pour les organisateurs. Cela n’excuse pas le manque de préparation en amont.

Jeudi, Guenther Steiner, team principal Haas, affirmait benoîtement qu’aucun plan d’action n’avait été mis en place en cas de dépistage positif au Coronavirus parmi les teams, notamment la sienne où 4 membres était suspectés d’avoir contracté la maladie. « Nous réglerons le problème quand nous y serons confronté », avait affirmé le manager italien dont les employés ont finalement fait l’objet d’un dépistage négatif.  

C’est finalement sur les coups de 10h vendredi matin, à quelques heures seulement de l’ouverture du circuit de l’Albert Park au public et des premiers essais libres, que l’annulation a été officialisée.

Le Grand Prix d’Australie 2020 n’aura donc pas lieu, une première pour la F1 depuis la manche de Bahreïn en 2011, abandonnée en raison d’un soulèvement populaire dans le pays. Le Royaume du Golfe persique est d’ailleurs toujours sensé accueillir la F1 la semaine prochaine (20 – 22 mars), lors d’un événement tenu à huis-clos, mais on a du mal à imaginer que la manche bahreïnie puisse avoir lieu compte tenu des différentes périodes d’isolement à observer pour certains membres McLaren, sans parler des tests drastiques à l’arrivée.

L’incertitude plane également sur Hanoï, où doit avoir le premier Grand Prix du Vietnam de l’histoire du 3 au 5 avril. Chase Carey était cette semaine dans la capitale vietnamienne pour jouer les pompiers de service et échanger avec les promoteurs de la course. Une annonce est attendue prochainement.

On espère que les instances dirigeantes du sport feront alors preuve d’une meilleur sens de l’anticipation pour éviter d’avoir à jouer à la roulette russe avec un pistolet dont le chargeur est plein.

SOURCE : Autohebdo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :